Visite en Corrèze

Aubazine ou Obazine

Si vous avez envie de vous promener en Corrèze, nous avons découvert pour vous la double abbaye cistercienne de Aubazine fondée au 11 ème siècle.

Direction Périgueux, là vous attrapez l'autoroute A89/E70, jusqu'à la sortie 49 Brive/Est, puis quelques kilomètres  en direction de Tulle via Malemort sur Corrèze, sur votre droite à la gare d'Aubazine vous serpentez sur le petit tertre et 2 h 30  plus tard vous arrivez au centre du village.

Si vous voulez prendre plus de temps,  à Bergerac prenez la direction Sarlat en longeant la Dordogne des deux itinéraires le kilométrage est sensiblement le même, mais il vous faudra 3 h 30 pour arrivée à Aubazine.

Ne manquez pas la visite de l'église avec le tombeau de saint Etienne, vous découvrirez une armoire liturgique datant du

12 ème siècle sûrement une des plus ancienne de France. 

 

J'attire votre attention sur les visages sculptés sous les sièges des bancs le long des transepts de l'église.

 

Bien sûr vous ferez une pause gastronomique à l'auberge de la Tour tenue par la Famille Lachaud depuis trois générations.

 

Eglise et sculptures sur bois

COCO CHANEL

Vous vous demandez ce que Coco Chanel vient faire là.

 

En 1895 Gabrielle Bonheur Chasnel agée de 12 ans sera confiée avec deux de ses sœurs à l'orphelinat qui occupait les combles de l'abbaye cistercienne d'Aubazine. Elle y restera 6 ans. On retrouve dans son style l'influence des tenues austères des religieuses, le noir et le blanc et aussi les 2 CC entrelacés de sa marque trouvent probablement leurs origines dans les vitraux cisterciens. 


Restaurant de la tour

Maison Lachaud

Le Bourg

19120 Obazine

site : www.hoteldelatour.com

Téléphone: 05 55 25 71 17 

 


Pour une bonne digestion et avant de prendre la route du retour,  ne rater pas la promenade  du site classé monument historique, le long du canal des moines.

Un des hauts lieux du village, construit par les moines au XIIème siècle. Restauré de 2006 à 2010, il est ré- ouvert au public depuis le 3 juillet 2010.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0